26 décembre 1994
4 terroristes algériens du GIA prennent en otage le vol AF 8969 reliant Alger à Paris.
L’avion A300 atterrit à Marseille avec 241 civils à bord.
Le GIGN intervient.
Les quatre terroristes sont tués.
Denis Favier est le patron des opérations du GIGN, l’assaut final filmé en direct sera repris par les télévisions du monde entier.
Ce soir là, comme des millions de téléspectateurs médusés je regarde les images la bouche ouverte.
Fin de l’assaut, aucun blessé parmi les passagers arrivés sur le sol français (mais les terroristes ont tué avant le décollage d’Alger).
Le monde entier voit en ce GIGN le summum de l’efficacité de l’intervention.
Moi aussi.

2013
Denis Favier, ex patron du GIGN est devenu Directeur de la Gendarmerie, il se trouve que je suis gendarme photographe en charge de réaliser son portrait officiel.
Le portrait officiel de mon héros ! Tu te mets à ma place ?

Je ne lui ai pas demandé de me signer un autographe mais le cœur y était !
J’ai donc officiellement réalisé son portrait solennel.
web_portrait_dg

Entre temps j’ai fait une ou deux autres vues, pas officielles mais qui me plaisent :
je lui ai demandé de se pencher en avant avec son képi, il m’a demandé si c’était comme pour une action de rugby…
J’ai répondu oui, il a souri.
favier_rugby
Ensuite il s’est mis à son bureau, le temps que je revérifie mes flashes.
fav1
Lors du shooting plusieurs généraux (officiers supérieurs) scrutaient chacun de mes mouvements de photographe, s’inquiétaient du résultat… alors que le général Denis Favier souriait et s’amusait de me voir jongler avec mes flashes de studio.
Et/ou de constater le stress de ses collègues inférieurement étoilés.
A la fin de la séance le directeur de la gendarmerie a regardé les photos sur l’aperçu de mon Nikon, m’a félicité pour le résultat en me disant que j’avais fait du bon travail.

Mon héros…
J’en aurais pleuré.
Mais j’ai oublié de demander un autographe, ch’uis trop con.

12 réflexions au sujet de « Denis Favier, mon patron »

  1. Bravo pour ces portraits et pour l’hommage au général Favier. J’ai eu un de mes anciens Fuscos Air qui a intégré le GIGN et qui était à Marignane, bien sur un de ceux qui partagent cette admiration.
    Un chef un vrai comme peu atteignent ces fonctions.
    Elevé en Gendarmerie, je n’ai jamais vu à cette époque d’officiers de sa trempe. Et peu dans ma carrière militaire.
    Les gendarmes peuvent être fiers d’avoir un tel directeur.

    1. Merci Jean-Louis pour ton passage :)
      Je n’ai rencontré le Général Favier qu’à l’occasion de cette séance photo et oui, il dégage une telle sérénité, son charisme est si évident qu’on comprend en lui le boss parfait.

  2. Bravo, mon ami pour ces photos, elles sont magnifiques et le sujet, notre patron, est un homme formidable !!!!! heureusement qu’il existe encore des hommes comme lui !!!!

  3. Bravo pour ces photos, des images superbes qui laissent transparaitre les qualités humaines de cet homme exceptionnel, son charisme hors norme abrité sous un sourire discret volontiers malicieux, le regard vif et pétillant. Il m’a beaucoup donné et beaucoup appris, aussi je partage votre émotion. Vivement que nos routes se croisent à nouveau !

Laisser un commentaire