Je me permets ce texte un peu ancien, juste pour vous montrer que l’administration française est assez déroutante, parfois.
Les faits n’étaient initialement pas très importants, juste l’immatriculation de ma voiture d’occasion, dans le 93.

Cette histoire est strictement véridique

—————————————————————

Situation :
En 2012, divorcé et branleur (rien n’a changé) je décidai d’acheter une voiture de branleur divorcé.
Une Mazda MX-5, un joli petit cabriolet.
D’occasion ET en Allemagne, où elles sont moins chères.

Comme je suis assez réfractaire à toute démarche administrative, je me suis adressé à Robin, un prestataire (ou mandataire, je ne sais plus le vrai terme) rencontré via un forum dédié à cette voiture.
Robin m’ayant montré plusieurs MX-5 d’occasion sur un site allemand, j’ai fait mon choix, Robin est allé la chercher et l’a ramenée à son domicile strasbourgeois.
Moyennant le prix de la voiture et quelques billets pour le service rendu.

mx5

Article écrit en 2012
————————————————————

Le ouikende dernier ch’uis allé chercher ma MX-5 chez Robin, à Strasbourg.
TGV paris-Strasbourg : RAS.
Sur place : Magnifique voiture immatriculée en Allemagne, un cabriolet noir de toute beauté, une perle.

Robin, en pro qui avait rapidement compris que j’étais dégourdi comme un balai sans manche, avait préparé à mon attention un joli dossier qui mentionnait TOUTES les démarches à effectuer dès mon retour en région parisienne, ce en vue d’immatriculer mon allemande-auto en französiche plaques.
Papier imprimé au cas où je ne saurais relire ses consignes manuscrites…Consignes vraiment light tellement le dossier préparé était par-fait !
Tout juste s’il n’avait pas imprimé un plan Mappy de chez moi à la Préfecture de Bobigny ^^
En gros si je rate l’immatriculation de ma voiture en Préfecture, c’est que je suis vraiment mauvais.

Le mardi matin, j’appelle mon boss pour lui dire que je ne viens pas bosser because je vais en Préfecture pour les papiers de ma nouvelle voiture.
Il est ok.
C’est bien d’avoir un boss que t’appelles à l’improviste le matin et qui te dit OK.

09 heures du mat’, direction la Préfecture du 93.
Top Down (capote abaissée), il fait chaud, la vie est belle.

En préfecture du 93 je suis le numéro 205 en attente de passer (chouette, j’ai possédé une 205 il y a quelques années) …et actuellement le numéro 183 est appelé au guichet.
Moins chouette l’attente, même si je mesure 183 cm et que je devrais sourire à la coïncidence.
10 heures 30, je suis enfin appelé au guichet 4.
Chiffre 4 ? Rien ne me vient à l’esprit. Bon on s’en fout.

La dame qui m’accueille est insipide, je ne sais pas expliquer.
40 ans environ, petite, sèche, un visage dur, mal coiffée ; elle prend mon joli dossier-Robin, me dit sans sourciller qu’elle connaît la MX-5, que c’est une jolie voiture, tout ça sans le moindre mouvement de joie ou autre ; je note son accent portugais.
Administrative jusqu’au bout.
Soit.
Alors que je lui demande si elle est en mesure de choisir un numéro d’ immatriculation un peu sympa ( histoire de détendre l’atmosphère et de ne pas avoir une immat’ trop naze ha ha ha), elle pose mon joli dossier-Robin sur la table et lance un glacial  :

– « Votre dossier n’est pas complet, il manque le certificat de Mazda ; vous l’avez avec vous ? (je fouille, je fouille… il est où ce certificat ?)… Sinon je ne peux pas poursuivre le dossier ».

Meeeeeeeeeeeeeeeeerde, meeeeeeeeeeerde meeeeerdeuuuuuuu le certificat de Mazda, autrement dit le COC, le seul truc que Robin ne m’a pas filé parce que c’est moi qui l’ai reçu chez moi quelques jours plus tôt par un courrier de Mazda !
PuT#N je l’avais durant le week-end, il est passé où ?
Rholalalalalalala j’ai oublié mon COC de Mazda ! :(((((((((

Bon.
Il est 11h00.
Je retourne chez moi, ne le trouve pas.
Et soudain une lueur inside :

…….Mais quel con ! Bon sang mais c’est bien sûr, le COC est…dans la boîte à gants !
Je repars à la Préfecture de Bobigny avec le dossier-Robin et mon COC serrés contre moi.
J’ai perdu la matinée mais il fait beau, cet aprèm je roulerai Top Down (capote abaissée, je ne le redirai plus^^).

Quand je prends mon ticket d’attente en préfecture, je suis le numéro 624.
Et 53 personnes devant moi.
La misère.

Je tente le tout pour le tout :
Je me risque à avancer vers le guichet de mon insipide administrative portugaise qui est occupée à l’immatriculation de la bagnole d’un jeune homme ; derrière lui et face à elle je mets les sourcils en circonflexe (comme le chat de Shrek) en montrant le COC… elle me fait signe que c’est OK, elle me prend après le jeune homme.
Je fais super bien le chat Potté, je suis content :)

Le jeune homme parti je m’installe, je file tous les papiers, elle cherche le PTAC ou autre de la voiture sur l’ancienne carte grise allemande, je l’aide un peu, on sympathise, elle est sympa, finalement.
J’apprends qu’elle est portugaise, mariée, qu’elle aimerait retourner au Portugal, plus précisément en Algarve, que son mari l’a emmerdée samedi dernier et qu’il a dormi dans la chambre d’amis (on sympathise grave quoi) etc.
Jusqu’au :

–  « votre carte d’identité est périmée, vous avez un permis de conduire ou un passeport? « 

Périmée ma carte d’identité ? Ah oui, depuis 2009… hahaha…oOps…

Je lui tends mon permis de conduire des années 80 … Un truc rose en carton léger tout pourrave.
Pourrave au point que l’étui plastique qui le protège est presque opaque… Ha Ha Ha !

– « J’ai besoin de faire sa copie, sortez-le de son étui s’il vous plaît « .
Là j’avoue que pour faire une photocopie, c’est chaud, elle a raison :)

Quand je sors mon vieux permis de l’étui, la photo reste collée au plastique et…se désagrège !
Je lui tends donc mon permis sur lequel il n’y a plus ma photo…j’ai disparu ! Je lui fais une espèce de clin-d’œil de copains/complices nouveaux…

–  « Je ne peux pas prendre un permis sans photo, mais vous pouvez le faire refaire au guichet des permis de conduire. Il vous faut juste deux photographies. Revenez me voir ensuite, je vous ferai passer en priorité « .

–  « Mais vous l’avez vu avec la photo, avant que je ne le sorte de l’étui et qu… »
–  « Pas valable votre permis, sans la photographie « .

La salooooope !
(mais je ne le lui dis pas)

Je fonce au photomaton.
4 photos.
Sale gueule.
[x] Ok
Première queue pour (juste !) obtenir un numéro d’attente aux délivrances des permis de conduire, la jeune fille à laquelle j’explique mon cas prend mon permis de conduire un peu endommagé, prend également un air très grave et me demande de la suivre.
Je la suis jusqu’à un bureau à l’écart ; là elle m’oriente vers un certain Jean-Yves qui, après avoir constaté les dégâts de ma photo disparue, m’affirme que je dois aller à un commissariat pour déclarer une perte/vol de mon permis de conduire. C’est la procédure, on ne peut rien faire sans ça.

–  « Il n’est ni volé ni perdu, il est juste détérioré,  Monsieur !  »
–  « C’est la procédure… et c’est le plus rapide « 

GRRRR…………….

Je marche rapidement jusqu’au commissariat de Bobigny, à environ 400 mètres.
Une cinquantaine de personnes devant moi.
Je baisse les bras et reprends ma voiture pour aller à celui de Drancy.
Pas loin mais un petit quart d’heure de route.
Cool le commissariat de Drancy : Vide :)

Mais ils ne comprennent pas :
–  « Le permis vous l’avez. Il n’est ni volé ni perdu, donc si vous faites une déclaration en ce sens vous faites une fausse déclaration. C’est à la Préfecture de vous faire un duplicata.
–  « Oui mais le type de la Préfecture me dit que… »
–  « Donnez mon numéro à ce Monsieur Jean-Yves « .
Et l’officier de garde de me refiler son numéro de téléphone sur un papier, avec son nom.

Je repars à la Préfecture de Bobigny, son con de Jean-Yves, son administrative portugaise que je déteste, …

Je me jette dans le bureau de Jean-Yves qui me reçoit sans plaisir ; il regarde mon papier :

–  « Non Monsieur, je ne peux pas vous faire un duplicata, il vous faut un papier du Commissariat. S’ils n’ont pas voulu faire l’imprimé prévu, c’est qu’ils ont autre chose à faire « .
Envie de l’exposer sur place, mais je me retiens.
–  « Monsieur, appelez-les SVP… Voici leur numéro  » dis-je en tendant le papier du policier de Drancy.
–  « Non non, je n’appelle personne, en revanche je vais vous faire un papier que vous leur remettrez, ils sont obligés de vous faire cette déclaration, c’est la loi « .

Je ne baisse pas la capote, les pneus crissent sur l’asphalte du parking de la Préfecture.

De retour au commissariat de Drancy, l’hôte d’accueil prend le papier de Jean-Yves, constate la fureur dans laquelle je me trouve, et va consulter un officier.

Il revient en me rendant mon papier :
–  « Non, ce n’est pas prévu, on ne peut pas vous délivrer de déclaration de perte/vol, c’est à la Préfecture de vous faire un duplicata de votre permis « .

Je rentre chez moi, il commence à pleuvoir.
Un top down (capote baissée) triste et humide.

Sur mon PC je consulte l’Internet :
Pour obtenir un duplicata de permis de conduire endommagé il faut présenter une pièce d’identité en cours de validité.
Ok ok, ma carte d’identité étant périmée, c’est elle que je vais faire refaire avant tout.
En mairie.

[Là je dois faire un résumé]
Comme mon permis de conduire n’a plus de photo je me dirige à la mairie de Drancy pour faire un duplicata de ma carte d’identité périmée depuis 2009 et pouvoir prétendre à un duplicata de mon permis de conduire, ainsi obtenir la carte grise de mon véhicule allemand.
Un sacré jeu de piste.

Je pose donc ma journée du vendredi en avance.
Mon patron dit OK en baissant les bras.
Un patron qui baisse les bras en signant le congé c’est bon signe pour le congé mais pas terrible pour la journée (expérience toute nouvelle).

La veille je re-re-re- et re-consulte l’Internet sur officiel gouv.fr (ého, chat échaudé…) :

Pour  obtenir une pièce d’identité moderne (plastifiée) il faut :
l’ancienne pièce d’identité.
Un justificatif de domicile de moins de 6 mois.

Plom Plom Plom ch’uis peinard, j’ai ça avec moi.
TroOop heureux !

Mairie de Drancy :
Je suis en t-shirt-jeans-baskets, dehors il pleut et je m’en contre-fous, je m’avance vers l’administrative blonde et lui tends fièrement mon ancienne pièce d’identité ET mon justificatif EDF de mai 2012, méga récent, donc.
En règle le type !
Comme c’est écrit sur le site OF-FI-CIEL DU GOUVERNEMENT !
Je me sens léger, quasi aérien…

L’administrative prend mes papiers (ses ongles ne sont pas propres, je redoute qu’elle salisse mon justificatif EDF, oui oui Ouiiiiii je suis en mode trop fier et trop sûr de moi… HA HA HA !  Site Officieeeeeel ! ).

Elle me regarde.
Je la fixe.
Elle me regarde.
Je baisse les yeux.

–  « Votre carte d’identité étant périmée depuis plus de 2 ans, pour faire un duplicata il vous faut un acte d’état civil de votre commune de naissance. Vous l’avez avec vous ? « 

Une réflexion au sujet de « Déboires administratifs »

Laisser un commentaire