Toujours la même apparition.
Alors que je bois un café heureux face au soleil naissant, il se pose dans un premier temps sur la branche inférieure du noisetier, m’observe quelques instants, puis, d’un petit vol rapide, se glisse sous la caravane et disparaît.
Mon joli rouge-gorge du matin.

A huit heures je fais quelques étirements dans la rosée matinale puis je pars courir en bord de Seine, longeant quelques feuillus sauvages avant de fouler une piste au revêtement rose un peu trop moderne à mon goût.
Mon footing lourd fait s’envoler des berges quelques hérons et canards, tandis que, plus loin, deux grèbes coulent leur corps dans l’eau pour fuir mon passage.
C’est vraiment très beau ici.
Une péniche croise ma course, au ciel des mouettes tournoient bruyamment, plus loin un cormoran m’ignore.
Vraiment très beau cet endroit.

Hier matin j’ai été bombardé de bonheur par un vol de 3 cygnes, à une dizaine de mètres au dessus de ma caravane.
Ça commence comme un bruit de péniche, un flop flop flop peu discret qui ne vient pourtant pas de la Seine mais du lac.
Ce flop flop flop devient soudainement un FLOP FLOP FLOP et là j’en ai pris plein la gueule.
3 cygnes énormes, immenses, lourds à souhait, se dirigeant d’est en ouest, communicant entre eux à intervalle rapproché par des caquètements sauvages, disparaissant en quelques secondes de ma vision.
J’en aurais pleuré.
En revenant de la douche, deux mésanges gracieuses se tutoient dans les thuyas.
Puis huit corbeaux à la cime des peupliers se hurlent des messages avant de quitter les lieux.
Cinq canards colverts cherchent leur chemin. Ils tournoient, virent, changent encore de cap.
Un putain de bel endroit.

19h00, j’ai sorti la plancha, le barbecue ce sera quand les amis seront là.
Dans l’immédiat quelques oignons, des tomates, deux généreux travers de porc, dans la caravane la casserole réchauffe des haricots verts et… j’ai oublié d’acheter des champignons blancs, quel con!

La plancha crépite, les odeurs montent, je me sers un petit rosé.
La vie, la vraie, celle qui me plaît et qui m’éloigne des mondanités, je l’ai en-fin trouvée.

Il fait vraiment beau en ce mois d’avril :)

plancha

Laisser un commentaire